Jour 27 de mon voyage d’écriture : à cœur ouvert sur ma traversée de la tempête...



Comme je l’ai dit dans les jours 19 et 23 de mon reportage, le retour après la Bretagne n’a pas été simple.

Beaucoup de remise en question ont émergé et notamment concernant l’organisation de mon été.

J’ai eu l’impression de me sentir toujours tiraillée entre l’envie de faire avancer ce projet d’écriture, de nourrir mon reportage et le besoin de profiter de l’été, des vacances, de mes proches. Du coup je me retrouvais régulièrement dans la culpabilité de ne pas plutôt faire « autre chose ». Et je n’étais donc pas complétement présente à ce que je faisais.

C’est une des problématiques que je travaille, le double mouvement : être toujours tiraillée entre deux choses, souvent dans l’indécision de faire tel ou tel choix. Choisir c’est renoncer, et cela pour moi c’est compliqué.

Au fil de mon travail sur moi, j’ai compris que je n’étais pas obligée de renoncer mais que je pouvais concilier, faire cohabiter mes projets entre eux et qu’ils n’étaient pas pour autant antinomiques. Mais ça me rattrape quand même souvent.

Je comprends également que c’est mon côté MULTI-PASSIONNEE qui me demande à être toujours sur plein de choses en même temps, à me nourrir dans plein d’espaces différents.



Là, à ce retour, je me suis sentie en pleine tempête intérieure, avec des émotions fortes qui jaillissaient de ce mal-être. Je me suis donc laissée porter par ce courant et j’ai essayé d’y mettre du sens.


J’ai aussi senti un grand besoin de pause avec tout cela. L’eau m’a énormément aidé à me ressourcer et me recharger. J’ai nagé, je me suis assise près de l’eau, j’ai écouté ses petits bruits, ça a été très positif. J’ai pris des temps en solo et nourri le besoin de sport de mon corps.


J’ai pu échanger avec une amie qui m’a aidé à prendre du recul et m’a permis de changer un peu le regard sur ma façon de percevoir les choses.


Ca tombait bien également car j’avais un coaching avec Sandra CACHON prévu à mi-parcours de mon voyage. Cette séance a été précieuse car elle m’a permis de déposer, de mettre en lumière et de trouver des solutions concrètes pour la suite. J’ai en plus bénéficier d’une trame (une de ses nombreuses techniques) qui m’a réalignée, ancrée, remise dans l’instant présent.


Je me suis offert un superbe carnet qui n’a rien à voir avec ce projet d’écriture mais qui va être mon compagnon de route pour l’été pour déposer tout ce que j’ai envie ! Et aussi je me suis pris des romans plus « légers » pour me mettre en mode vacances !


Les cadeaux cachés de cette tempête ont été multiples :

· Me mettre à l’écoute de mes besoins du moment (avec des outils concrets pour les entendre) et les prendre comme boussole pour choisir ce que j’allais faire de ma journée

· Mettre en place plein de petites actions pour me ressourcer et recharger

· Célébrer et honorer tout le chemin déjà parcouru en juillet, autant dans ce voyage d‘écriture, que dans tout ce que j’ai vécu à titre personnel (plein de pépites dans cet écrit de gratitudes que j’ai fait)

· Avoir des clefs pour mieux communiquer mes besoins à mon entourage

· Faire un pas de côté pour poser un regard autre sur mes actions (par exemple ce reportage, certes, me demande du temps et fait partie de mon pro, mails il ne me coute pas comme je pouvais le penser car il me nourrit énormément. J’aime le côté journal intime et journal de bord, il remplit ces deux missions, et va être un beau témoignage à conserver)

· Identifier des loyautés à mon arbre familial autour de l’écriture

· Refaire le bilan de toutes les actions réalisées pendant ce voyage et être hyper satisfaite


Si je dois retenir trois points essentiels de mon bref passage dans le monde de la tempête, ça sera :

· Accepter ma multiplicité et mon côté multi-passionnée qui me font sans cesse réinventer mon monde

· Accueillir les doubles mouvements mais aussi les stopper quand ils génèrent trop de culpabilité : quand j’ai pris une décision avec mon corps et que je l’ai senti vibrer, c’est ok, je ne reviens pas dessus

· Ne pas oublier les phases de compostage que je sais si nécessaire à la créativité et que j’oublie quand même parfois (je vous ferais un petit partage sur ce dernier point prochainement)


Voilà ce que j’ai appris de cette petite tempête intérieure. Je suis ravie de l’avoir traversée, elle m’a fait grandir et sortir de nouvelles forces. Et je sais à quel point ces moments de remise en question et de réajustement sont nécessaires dans un travail créatif.


Quelques phrases/consils pépites de mes amies et collègues que je vous partage, car moi, elles m’ont beaucoup aidé à déculpabiliser et à me poser :

· « Te fous quand même pas trop la pression si tu avances différemment ou moins vite que ce que tu espères, ça fait partie du processus créatif »

· « Accordes-toi des temps de pause avec l’écriture, à ne rien faire. Ça fait partie de la créativité »

· « Vois ce qui te ressource toi et ce qui te convient, laisses-toi aller aux propositions que la vie te fait »

· « Reviens à ton cœur et ton corps pour être à l’écoute de tes besoins »


Si vous aussi cela vous arrive, n’hésitez pas à faire une vraie pause avec votre projet pour y revenir plus disponible !

32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Blog

Actualités & Informations

actus2ncbla.png